Dans un des versets du Saint Coran, Allah réponds aux opprimés et à ceux qui subissent des injustices : « La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer? »

Aujourd’hui nous avons des immigrants musulmans à travers le monde. La plupart ont immigrés pour des raisons économiques, quelques un pour la liberté de religion.

L’intégration de ses immigrants n’a pas été facile. Ils arrivent dans un pays dont la langue, la culture, la religion et les règles de sociétés diffèrent de leur pays d’origine.

Et les défis furent encore plus élevés pour les fondateurs de ce centre islamique, dont mon père, cheikh Mohsen Sobeity, qui fut un des pionniers de ce projet. Nous tenons aujourd’hui à les remercier pour leur travail remarquable. Ce centre à permis à des milliers d’immigrants libanais et musulmans de se rapprocher, de s’entraider, de partager et de bâtir des ponts avec la société québécoise.

Il y a encore beaucoup de travail, puisque que l’immigrant est encore considéré comme un étranger par certains. Aujourd’hui une nouvelle génération a pris la relève pour l’accueil et l’intégration des immigrants. Les défis sont différents et le cirque médiatique n’aide pas souvent la cause. Mais tant que la société québécoise supporte ces immigrants à bâtir une vie meilleure, il est dans la nature humaine de redonner encore plus, et pour les musulmans, c’est un devoir divin.

Merci

مقالات ذات صلة